vendredi 27 janvier 2012

#116




c'est un jour ordinaire. j'ai emmené les enfants à l'école. gaspard est en train de faire de "la cuisine" assis à sa petite table, avec devant lui les fruits en bois à couper, un biscuit, des coquetiers, une pomme à moitié croquée... il énumère à haute voix tout ce qu'il fait. ramasser le biscuit, s'asseoir, couper la poire. il s'entraîne aussi à porter les fruits sur le petit plateau puis revient à sa table et continue son histoire. il y a vraiment du bonheur à être témoin de ses gestes et ses paroles, de son regard concentré ou malicieux. 

il y avait plein de moments, de personnes, de choses pour lesquelles avoir hier de la gratitude. voir la vie sous cet angle, l'angle du beau du bon reçus, change tout. le reste n'est pas occulté. mais relativisé. remis à sa place, qui n'est pas toute la place. il y a des choses dans ma vie qui ne sont pas roses et que je considère à régler. mais pourquoi est-ce que je choisirais de me focaliser sur ça? reconnaître le positif me donne l'énergie nécessaire pour prendre en main ce qui ne me convient pas...

9 commentaires:

Myriam a dit…

La positive attitude:tout est dit!

gwen a dit…

c'est ce qu'il faut que je m'applique à faire en ce moment...parce que le trop plein, le négatif, me plombe ....
bon we !

C. a dit…

bravo!
parce que parfois même si j'ai envie d'être dans cet état d'esprit, les choses négatives prennent le dessus, et tout dérape, surtout quand la fatigue est la...
Oui, c'est chouette de les observer se raconter leurs petits histoires!!!

joanneh a dit…

C'est fou comme la lecture de tes billets m'apaise. Merci...

nath46 a dit…

je devrais m'inspirer de ton billet en ce moment ! ... il est le remède n'est-ce pas ?

Il est 17 heures a dit…

C'était hier le sujet d'une grande discussion......cet attitude de gratitude, de positiver. Mettre les choses à leur juste place. Ce n'est pas un exercice facile tous les jours, parfois je n'y arrive pas.
Même pas du tout.
Je pense avoir connu de vrais problèmes, ceux qui vous plongent, réellement. Alors ça tout au moins l'avantage de relativiser après et de ne pas accorder des places et des énergies démesuré pour des choses qui ne le "valent " pas. C'est une gymnastique cérébral pas toujours facile et évident, mais disons que l'âge ( mon grand âge - l'horreur !;-), m'aide sur ce chemin.

Puis, moi comme Joanneh, je te dirais les mêmes mots: Tes mots m'apaise. Alors merci aussi.

zenondelle a dit…

Je crois que tu dis tout à fait vrai Estelle, il s'agit de ne pas laisser tout l'espace aux choses qui embrument notre esprit et ntore coeur, et tentent d'en accaparer tout l'espace. C'est juste une question d'espace, à chacun de trouver la force de bien le distribuer pour chaque chose, cet espace, en fait cela pourrait être une définition de notre liberté = choix de déterminer à chaque chose son espace.
Doux week-end

Anonyme a dit…

je partage tout à fait cet état d'esprit et ce, de plus en plus, à savoir retenir le positif de chaque situation.
Je suis actuellement alitée et vois les choses positivement, il m'est plus agréable de l'être chez moi qu'en clinique au moins ici j'ai tout sous la main, je navigue sur le net depuis mon canapé et suis d'autant plus à l'écoute de mon petit qui gigote dans mon ventre !
je ne peux qu'encourager cet état d'esprit : profiter du moindre petit plaisir de la vie, s'émerveiller de peu et rester de ce fait positif !

marthe-la-violette

Marie cdp a dit…

Tes mots , tes images sont tellement apaisants!