mardi 10 janvier 2012

#107

je trouve qu'il y a plusieurs défis difficiles à relever quand on a des enfants (au delà du défi majeur de les accompagner vers l'adulte debout et heureux qu'on espère bien que chacun va devenir...)
je pensais à ça hier en faisant du repassage, une tonne de repassage à rattraper parce que j'avais trop procrastiné...

c'est difficile de faire tourner la maison de manière régulière, de trouver une organisation et de s'y tenir.
c'est difficile de trouver du temps pour coudre, tricoter.
en soi, ces deux tâches ne sont pas simples; mais quand il s'agit de cumuler les deux...
je voudrais que ma maison soit relativement rangée de manière à ce que chacun retrouve - au minimum - ses affaires et que notre lieu de vie soit agréable. je voudrais aussi faire le maximum de vêtements pour les enfants (ceux qui acceptent encore de porter du home-made...) d'abord parce que j'aime vraiment ça, ensuite parce que c'est vraiment économique.
mais voilà, il faut trouver le bon rythme pour que chaque chose avance suffisamment pour que je ne sois pas frustrée, et pour que ça ne soit pas l'horreur de remettre les pendules à l'heure.

l'autre défi qui est en face de moi en ce moment, c'est de passer des moments de qualité avec chaque enfant.  et leur montrer, non pas par ce que je fais pour eux, mais ce que je fais avec eux, qu'ils comptent tant. que je veux connaître chacun, différent des autres.
c'est bien beau d'avoir une famille nombreuse, mais ça ne marche à mon goût que si chacun peut se sentir vraiment existant comme individu dans ce groupe particulier. et je ne me sens pas particulièrement satisfaite en ce moment...

je sais bien que rien ne sera jamais parfait. mais ça fait du bien de temps en temps de regarder la situation avec un peu de hauteur. et de chercher des solutions qui conviennent à ce qui se passe en ce moment, avec l'idéal en ligne de mire.
donc je m'en vais chercher les petits pas qui feront que nous sommes ensemble sur le bon chemin...

15 commentaires:

andrée a dit…

Je suis toujours touchée par tes questionnements, tes doutes, avancer en pleine conscience, en prenant du recul et en prenant le temps de penser ce que tu vis... Je ne peux pas parler de bonnes résolutions pour 2012 mais néanmoins ça fait vraiment parti de mes priorités pour les mois qui sont devant nous. A côté de toi je suis une petite joueuse avec ma fille unique, mon trésor, mais nos préoccupations semblent proches.
Je te souhaite sincèrement d'y parvenir.

l'Ange Mimosa a dit…

je me reconnais dans tes questionnements... C'est bon de "prendre de la hauteur" comme tu dis, pour voir ce que l'on peut améliorer, mais il faut faire attention de ne pas se laisser emporter par la frustration de ce que l'on n'arrive pas à faire... Equilibre difficile à trouver !

Emilie a dit…

Oh comme je me retrouve dans tes mots...ici aussi c'est difficile de tout concilier, trouver du temps pour chacun (5 enfants et un petit mari), mais aussi du temps pour soi....merci de mettre des mots sur ces petits maux....bonne après-midi

aurelieregain a dit…

Donner du temps à chaque enfant pour lui prouver qu'il existe à part entière, en tant que "Lui", et non pas au détriment de l'autre ou inversement. je n'ai que 3 garçons, mais je vois bien que chacun d'eux veut exister à mes yeux et ils usent tous les stratagèmes possibles, et pas toujours les plus heureux. Il faut sans cesse les rassurer affectivement. Je rentre du boulot vers 19h30, ce qui ne me laisse qu'une heure le soir, et tout le week end pour réussir ce challenge. J'avoue que ta préoccupation est aussi la mienne, et que je n'ai pas encore trouvé des rituels qui permettent à chacun de savoir qu'à ce moment précis défini entre nous, il aura mon écoute, mon regard, moncoeur rien que pour lui. Nous avons quand même un rituel du soir après le dpiner : on s'affale tous les quatre sur le tapis du salon pour lire une histoire. Le grand intellectualise le récit, le moyen m'enjambe toutes les deux secondes, et le petit dernier crie des Oh, Oh en poitant du doigt chaque page ! Il est très dur dans ces conditions d'arriver au terme du récit !

rosalie a dit…

En effet pas evident pour les parenst de reussir ce pari ( un peu fou) d'éléver une famille nombreuse ou tout le monde sera heureux!Ici, c'est 8 enfants, un mari parti pour quelques mois et cette impression d'être trop sollicitéé pour pouvoir répondre aux besoins de chacun.
Bonne année à vous et qu'elle soit douce et créative.

rosaannoma a dit…

Ce que tu écris est magnifique et résonne en moi. Bonne recherche et bon chemin...

Myriam a dit…

En suivant ton ressenti et ton coeur...
Meilleures pensées

Parciparla a dit…

Memes questionnements toujours ici... On y revient toujours! Surtout quand on se laisse dépasser. Tu as raison de prendre de la hauteur. Bonne continuation, je crois que dans ce domaine, l'organisation de la maison, le roulement, chaque jour est continuellement à refaire!

Brigitte a dit…

moi aussi le repassage me fait réfléchir et avancer...
Une grosse fratrie, c'est un vrai challenge a tous points de vue, surtout que nous sommes très regardes, parfois juges hâtivement, on ne nous rate pas. Donc pour moi c'est un double défi, y arriver et faire taire les mauvaises langues pour avancer en serenite
...Et la vérification des mots , me demande de rentrer comme carateres: APHON, c'est le mot de la fin, être aphon pour ses enfants!

C. a dit…

consacrer du temps à chacun en particulier est aussi une des mission que je me donne,
pas tj évident mais tellement gratifiant pour eux...

joanneh a dit…

...et tu fais déjà tant... Bises.

elle avait pris ce pli a dit…

Moi aussi, en repassant, je cherche des solutions, c'est pratiquement la seule activité manuelle au cours de laquelle, je peux vraiment réfléchir.
Prendre le temps pour chaque enfant, c'est vraiment important pour maintenir le lien, la communication avec lui; ici, cela se passe lors de nos trajets en voiture quand j'emmène l'un ou l'autre à une activité ou chez un ami.

BriBriMX a dit…

comme je te comprend, je me dis la même chose avec 3, ça me semble déjà compliqué, alors j'imagine toi...
ici aussi on essaie de priviléger nos petits temps à 2 sans les frangins, ils aiment autant que moi.... on peut parler, se retrouver... un c'est un choco en ville, l'autre c'est un tour dans une librairie, et le dernier au tour de manège de bois, parfois, je prend aussi des heures au boulot, pour faire une sortie resto, on annule la cantine, les 2 autres font un bisou à la grille, en attendant avec hâte son tour ;)
merci de ce poste, ça me fait penser qu'il y a un moment qu'on ne l'a pas fait.... faut y remédier !

La Fée Dragée a dit…

Ce que tu dis, me parle tellement! Je me retrouve dans tes questionnements... C'est dur de trouver un équilibre, mais c'est chouette d'arriver à prendre du recul pour faire une mise au point comme tu le fais!

Marie a dit…

Je constate que nous sommes un certain nombre à nous poser les mêmes questions! Je te trouve très courageuse et à priori, même si tu ne t'en rends pas tout de suite compte, cela fonctionne bien par chez toi. Bises.