vendredi 16 décembre 2011

#97

il y a à peu près un an, je découvrai avec passion le livre de clarissa pinkola estes, Femmes qui courent avec les loups - histoires et mythes de l'archétype de la Femme sauvage. 

Presque un an que j'ai dans la tête ce conte de vassilissa la sage, version de baba yaga. et cette petite poupée que sa mère mourante lègue à vassilissa pour qu'elle la guide.

"si tu perds ton chemin ou si tu as besoin d'aide, demande ce que tu dois faire à cette poupée. tu seras assistée. garde toujours la poupée avec toi. n'en parle à personne. nourris-la si elle a faim. elle te vient de ma mère, c'est ma bénédiction, ma chère enfant."
" vassilissa tapota la poupée dans sa poche. "rien que de toucher cette poupée, je me sens mieux" se dit-elle".

j'ai eu envie moi aussi d'avoir ma petite poupée pour me guider. symbole de mon intuition, toujours présente même si je ne la perçois pas. 

"vassilissa traite de la transmission, de mère en fille, de l'intuition féminine, d'une génération à l'autre. l'intuition, ce pouvoir féminin, se compose d'une vision intérieure, d'une écoute intérieure, d'une connaissance intérieure, du fait de sentir de l'intérieur, et le tout se fait à la vitesse de l'éclair."

je crois que je n'ai pas reçu ça, cette confiance dans ces fulgurances qui nous traversent et qui nous font dire que nous sommes dans le juste, que c'est ce fil qu'il faut tirer pour que notre vie nous emmène vers ce qui nous épanouira. j'ai au contraire reçu le doute, la méfiance, et la certitude que d'autres savaient mieux que moi.
mais j'ai confiance que je peux encore apprendre (davantage) à écouter et aller vers ce que pointe mon intuition. c'est que que représente cette poupée de chiffon. bien plus que du tissu et du fil...






ps : est-ce que ça ne vaut que pour les femmes? est-ce que je dois faire une poupée pour aider mon mari à prendre des décisions concernant notre situation familiale?...

17 commentaires:

zenondelle a dit…

Bonjour Estelle, je ne te connais qu'au travers de tes photos et mots énigmatiques et toujours poétiques.Je partage avec toi cette recherche de ce que je n'ai pas reçu, afin de transmettre à mes enfants la capacité de l'intuition, de la conscience, du don, et non pas l'initiation inversée.C'est une rééducation de chaque jour ... Femmes qui courent ... m'a beaucoup parlé aussi. As-tu lu "Le coeur cousu" de Carole Martinez ? C'est aussi très fort sur le sujet de la transmission, sur fond de mots "cousus" et de féminin.
Bien à toi

C. a dit…

Elle est Tres belle ta poupée ...
J'espère qu'elle t'aidera...

andrée a dit…

Je suis souvent très touchée par tes mots mais là tout particulièrement... Au moment où ma vie menace de voler en éclats, je mesure une fois encore à quel point il est difficile de se connaître, de comprendre quelles sont nos ressources et nos forces. Faire une fois encore le même constat et me sentir une fois écrasée par le poids du passé...
J'aurais bien besoin d'une de tes belles poupées Estelle.
Pour ton mari, j'imagine combien certaines décisions sont difficiles mais vous avez une chance immense, être deux et savoir que l'autre est là quoi qu'il arrive...

Anonyme a dit…

Magnifiques poupées... oh que j'aimerais moi aussi en avoir une pour me faire confiance. Sur la transmission, organique celle-ci, je vous suggère "votre corps à une mémoire" de Myriam Brousse.

silo a dit…

elles sont vraiment très très belles, elles ont une âme, je ne doute pas qu'elles jouent leur rôle dans l'avenir.
mais une poupée pour toi et la seconde? pour charlotte?

le cabinet gris a dit…

une poupée pour moi (la rose) et une pour charlotte (bravo silo!) parce que s'il y a bien un truc à transmettre, c'est la confiance en son intuition...
et sûrement une petite série bientôt pour des femmes que j'aime... et/ou qui en ont besoin.

Louise a dit…

Les poupées sont vraiment très belles et si le besoin d'un support concret se fait sentir, elles seront toujours présentes. Bon courage.

Louise

leslie a dit…

ce billet fait écho à ce que j'essaie de mettre en place pour moi et c'est quelquefois bien difficile de changer ses fonctionnements. quelle belle idée et comme vous disiez hier, c'est bien de ne pas être raisonnnable pour de si belles poupées!

Myriam a dit…

Tiens une bonne idée....une petite poupée pour acquérir de la confiance en mon intuition..en moi....Merci de partager. Il me reste à m'en "fabriquer" une avec une belle âme!!

Christelle K. a dit…

Bonsoir Estelle,
Aujourd'hui, j'ai bravé la tempête pour aller dans une petite boutique acheter une "poupée tracas" à chacune de mes filles. Hélas, trois fois hélas, il n'y en avait plus .
Il ne me reste plus qu'à en réaliser moi-même.
Et en ouvrant à l'instant votre Post. Surprise...
Des poupées "à intuition"...
J'aime beaucoup vos poupées . Toutes simples et en même temps magnifiques.
Est-ce que vous pourriez me transmettre les bases de leur fabrication? (ou est-ce un secret ?)
Merci beaucoup pour votre blog qui m'a déjà apporté beaucoup dans ma façon de vivre avec mes enfants, de voir et regarder les choses du quotidien.
christelle

marieandco a dit…

ho mais elles sont merveilleuses ! j'ai cherché partout une poupée tracas (oui, pour moi !) qui n'ait pas un visage effrayant ; mais je n'ai pas trouvé... Je les trouvais toutes soit trop tristes soit trop menaçantes soit trop exotiques pour m'accompagner selon mon idée... Les tiennes sont parfaites, vraiment parfaites ! Bravo !!!

Il est 17 heures a dit…

C'est rigolo...hier en lisant ton post, j'avais laissé un commentaire en te demandant justement si tu connaissais ce livre....par petit souci informatique j'ai effacé le commentaire et je n'ai pas pris le temps de le re-écrire....
J'ai lu ce livre il y a 3 ans, et c'était le début d'une longue histoire, recherche, analyse....;-)

Anonyme a dit…

Elles sont magnifiques...
Tu viens de me donner une idee oui .. Visualiser pour se reconstruire...
Cathy

CriP a dit…

Superbe et tres beau cadeau pour charlotte ...

clemfraiche a dit…

C'est un peu assister à là naissance d'une tradition familiale ;) tes poupées me laissent beates. Elles ont ce je ne sais quoi , une âme peut etre oui ... tu as des mains magiciennes je crois ! Je t'embrasse! En janvier, chez toi?

belliflora a dit…

Mince il s'en est écrit des choses ici depuis ma dernière venue, j'avais envie de réfléchir un peu à ce que je voulais dire à propos de tes poupées...
C'est drôle, j'ai pensé à toi avant que tu ne parles de ce bouquin car je l'ai commandé pour l'offrir à ma belle-soeur. Elle me le prêtera ensuite, j'ai vraiment envie de le lire.
Avant de l'emballer je l'ai parcouru et oui, j'ai senti cette fulgurance me traverser, cette petite secousse de Folie. Quand j'ai étudié la littérature à la fac, ce que j'ai préféré c'était les "gender studies", cad les études sur les genres (femmes, hommes). C'est assez peu développé en France. Il y a notamment un livre génial sur l'ex-femme de Rochester, "The Mad-woman in the Attic" si je me souviens bien, qui montre à quel point les femmes sont comme les Pythies, elles crient une vérité...
Bref, tout ça pour dire que ce n'était pas une mauvaise folie de te prendre une après-midi pour coudre ces petites poupées. En offrir une à ta fille, chargée de tout ce discours de transmission que tu tiens, c'est inestimable !
Quant aux hommes...je ne sais pas. Je me dis, et pourtant je sais combien je peux être pour 'légalité des sexes", que ces petites choses pas si frivoles sont des "histoires de gonzesses". Sous une autre forme, peut-être ? Par le dialogue, une petite attention particulière ? Un autre objet tout autant symbolique ?
Allez je te laisse, je vais lire les nouveaux posts !

Flo de BXL a dit…

C'est drôle, je suis en train de lire ce livre justement ! En fait, je l'ai depuis quelques années mais je n'ai jamais réussi à entrer dedans. Tout en sachant que c'était un livre important. Mais il fallait que je m'y consacre.
Là, je le lis, petits bouts par petits bouts tout en allaitant Solal. Période de douceur intense, de transmission, de nourriture du corps et de l'âme...
Bravo pour tes poupées. On doit chacune trouver notre moyen pour mieux écouter notre petite voix intérieure et, surtout, lui faire confiance.
On était en forêt hier et Milo voulait passer un sous-bois, aller dans une clairière, parce qu'il sentait que, là, on arriverait à voir du gibier. Il m'a dit : "Mon intuition me dit que je dois aller là-bas et mon intuition ne m'a jamais trompé". Merveilleux ! Alors on y a été bien sûr, on l'a suivi... et on a vu un chevreuil !!! J'étais trop contente !!!
Moi, mon intuition me guide depuis qqs années déjà, quand j'arrive à l'écouter. Et, comme Milo, qd j'écoute ma petite voix intérieure, je ne me trompe jamais. C'est un guide infaillible que j'ai découvert il y a quelques années...